Aller au contenu principal
x

Mois de la Charité et de l'Amour : Le moment idéal pour se sanctifier par des actes d'amour

Poster Charity Month

Mois de la Charité et de l'Amour : Le moment idéal pour se sanctifier par des actes d'amour

 

"Celui qui a un œil compatissant sera béni, car il rompt son pain et le donne aux pauvres" (Proverbes 22,9). Le Mois de la Charité et de l'Amour est le temps que l'Église Catholique au Rwanda a réservé aux chrétiens catholiques en particulier, ainsi qu'à toute autre personne de bon cœur, pour se sanctifier par des actes d'amour.

L'Église Catholique au Rwanda veut que le mois de la Charité et de l'Amour soit le huitième mois de chaque année parce que c'est le mois de la récolte au Rwanda, ce qui  permet aux chrétiens de pouvoir partager ce qu'ils ont avec les pauvres. C'est au cours de ce mois que la Caritas Rwandaise se construit et s'appuie principalement sur les capacités des chrétiens.

Le Mois de la Charité et de l'Amour a été établi lors de la réunion de l'Assemblée générale de Caritas Rwanda qui s'est réunie en Décembre 1997. Il a été annoncé à toutes les paroisses au mois de Juillet 1998 que durant le mois suivant, il devrait y avoir des activités visant à aider les personnes souffrantes afin d'empêcher la culture de la mendicité. Ceci est conforme au commandement du Seigneur Jésus où il dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » (Matthieu 14, 16).

Cela fait désormais partie de la tradition des chrétiens catholiques au Rwanda que, durant ce mois d'Août, un sacrifice pour aider les personnes en cas de besoins au Rwanda ou à l'étranger est requis.

En ce mois de la Charité et de l'Amour, les chrétiens catholiques et les autres personnes de bon cœur sont invités à prêcher l'Évangile de l'amour de Jésus-Christ et à se joindre à d'autres pour accomplir des actes de charité tels que l'aide aux nécessiteux, la visite des malades et des prisonniers, l'écoute et le conseil des tristes et déprimés, et d'autres actes y compris prêter main-forte à ceux qui sont en danger .

Pour collecter des fonds pour les pauvres et les nécessiteux, il ne faut pas seulement de l'argent. Il y a un besoin de divers matériaux, y compris des vêtements, des articles ménagers, des produits de nettoyage et tout ce qu'une personne peut trouver et qui serait utile à ceux qui en ont besoin.

Comme nous le rappelle l'Évangile dans Matthieu 25, 35-40 : ''Car j'avais faim et vous m'avez donné à manger, j'avais soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez invité à entrer, j'avais besoin vêtements et vous m'avez habillé, j'étais malade et vous vous êtes occupé de moi, j'étais en prison et vous êtes venu me visiter’’). Cette parole de Dieu accompagnera la personne qui veut se sanctifier devant Dieu, lorsqu'elle quittera cette vie sur Terre.

L'Evangile nous encourage aussi à nous donner pour aider ceux qui souffrent, dans le passage Luc 6,36 qui dit : "Soyez miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux"  et  "Celui qui donne est plus heureux que celui qui reçoit". Actes des Apôtres 20.35.

Le mois de la Charité et de l'Amour est donc l'occasion de manifester notre foi dans les actes d'amour. Les contributions de toutes les paroisses sont réparties comme suit : Caritas Paroissiale en garde un quart (1/4) pour aider les pauvres et les nécessiteux de la paroisse, et les trois quarts (3/4) sont partagés entre Caritas Diocésaine et Caritas Rwanda à parts égales comme moyen de soutenir les nécessiteux.

À tous les niveaux de l'Église, les contributions mis-ensemble aident les étudiants défavorisés dans leurs études, ceux qui ont fait face à diverses catastrophes, ceux qui n'ont pas d'abri, ceux qui n'ont pas de repas quotidiens, ceux qui ne peuvent pas se faire soigner, entre autres.

Ainsi, en plus d'un soutien matériel et financier, le mois de la Charité et de l'Amour est l'occasion de soutenir les nécessiteux de diverses manières, notamment : en leur rendant visite et en les aidant à sortir de l'isolement, en visitant les malades dans les hôpitaux, en visitant les prisonniers, etc.

Dans les efforts pour aider les pauvres et les nécessiteux, il n'y a pas de discrimination, tous ceux qui ont besoin d'aide sont contactés, sans distinction de religion, de langue, de couleur nationale ou de lieu d'origine.

Il est très important de faire preuve de compassion, en aidant nos voisins et toute autre personne qui requiert notre aide, qu'elles soient des connaissances ou non, qu'elles soient tristes, affamées, malades sans personne pour s'occuper d'eux et cas d’autre quelconque besoin. "Ce que vous avez fait à l'un de mes humbles frères, c'est à moi que vous l'avez fait" (MT 25,40).

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Aucune balise HTML autorisée.