Aller au contenu principal
x

C’est toujours important de rappeler au personnel de Caritas son histoire et sa mission

La Caritas « Un pilier de leur survie »

Pour rappeler les fondations de Caritas, l’esprit Caritas et réaffirmer les bonnes relations entre Caritas Rwanda et les Caritas diocésaines, le département des œuvres sociaux caritatives de Caritas Rwanda a visité toutes les Caritas diocésaines pour discuter et échanger des points de vue.

Le secrétaire général adjoint de Caritas Rwanda, le Père Yves SEWADATA et la responsable de l'animation, Sœur Gaudiose NYIRANEZA, ont parlé au personnel de l'histoire de Caritas en général, les origines de Caritas Rwanda et de sa mission en général.

Les participants des quatre départements des Caritas diocésaines (Administration et Finances, œuvres sociaux caritatives, Santé et Développement) ont été ravis de réexaminer cette histoire et les véritables objectifs de Caritas où ils témoignent que c'était comme une revitalisation pour bien faire leur travail.

Le père NGOBOKA Theogene, directeur de Caritas dans le diocèse de Cyangugu, a déclaré que parfois les personnes qui travaillent dans Caritas ne connaissent pas vraiment son histoire, même si c'est la base de leur travail, mais que lorsqu'il y a un rappel comme celui-ci, cela les aide à acquérir de nouvelles connaissances.

"C'est un bon rappel ! Cela ne signifie pas du tout que nous avons oublié notre travail, mais il est toujours bon de se rappeler que les pauvres sont notre priorité, qu'ils sont à nous et qu'ils ont droit à une bonne vie. Et c'est là que nous devons mettre notre force, essayer de leur rendre leur dignité". A dit Père Ngoboka

Le personnel de la Caritas du diocèse de Byumba
Le personnel de la Caritas du diocèse de Cyangugu

Pour le père Jean Marie Vianney DUSHIMIYIMANA directeur de la Caritas du diocèse de Byumba, on ne peut pas faire la mission de Caritas sans comprendre à quoi elle consiste vraiment. « Nous avons besoin de bien comprendre notre mission pour pouvoir l’exécuter et pour pouvoir sensibiliser nos volontaires, alors ce rappel est bien important et j’espère qu’il se fera aussi souvent que possible » dit-il.

Dans le cadre de sa mission, Caritas a besoin de volontaires pour pouvoir aider ses bénéficiaires, et le point commun à tous les Caritas diocésaines ; est que le nombre de volontaires diminue, car il s'agit principalement de personnes âgées et la plupart d'entre elles sont fatiguées.

Le personnel de Caritas Gikongoro a souligné que ce problème de bénévoles peu nombreux et âgés a eu un impact significatif sur leur travail, en particulier dans le domaine de la sensibilisation.

Ils disent qu'aujourd'hui qu’il n'est pas facile de faire comprendre aux gens et de les encourager à rejoindre une mission non rémunérée. L'une des solutions qui ont été les plus discutées pour résoudre ce problème ; est de mener une campagne approfondie et continue, mais il a également été suggéré que s'il existe des moyens financiers, quelle que soit leur taille, ils peuvent être utilisés.

Il a également été rappelé que l'étroite collaboration entre Caritas Rwanda et les Caritas diocésaines peut être l'un des points forts de la campagne.

Le personnel de la Caritas du diocèse de Gikongoro
Le personnel de la Caritas du diocèse de Gikongoro

Le père Laurent SAFARI, directeur de Caritas Nyundo/Kibuye, a déclaré : "Lorsque nous rendons visite à nos bénéficiaires et voient que nous ne sommes pas seuls mais plutôt avec notre grande sœur Caritas Rwanda, cela leur donne de la force. Si ce partenariat s'intensifie et que nous travaillons davantage ensemble dans les campagnes, cela fera la différence. "

En ce qui concerne la promotion des activités de Caritas, un échange a eu lieu sur les différentes manières de les faire connaître à travers les médias de l'église catholique, ainsi que sur l'utilisation des médias sociaux comme l'une des méthodes les plus utilisées aujourd'hui.

Tous les directeurs et employés des Caritas diocésaines étaient satisfaits des discussions et soulignaient qu'il y aurait des améliorations dans leur travail, mais aussi que les bonnes relations entre Caritas Rwanda et les Caritas diocésaines amélioreraient également la qualité de leur travail grâce au partage et à l'échange régulier d'informations.

Le personnel de la Caritas du diocèse de Ruhengeri
Le personnel de la Caritas du diocèse de Ruhengeri
Le personnel de la Caritas du diocèse de Kibungo
Le personnel de la Caritas du diocèse de Kibungo
Le personnel de la Caritas du diocèse de Kabgayi
Le personnel de la Caritas du diocèse de Kabgayi

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Aucune balise HTML autorisée.