Get Adobe Flash player

UN BREF APERÇU

La Caritas Rwanda a été créée en 1960. Contenu par les Évêques Catholiques du Rwanda. Elle a été officiellement reconnue comme une organisation sans but lucratif par l’arrêté ministériel n° 499/08 en 1962, et est devenue une Organisation non gouvernementale conformément à la loi no 06/2012 du 17/02/2012 déterminant la gestion et la gouvernance des institutions basées sur les religions au Rwanda. Depuis 1965, Caritas Rwanda a été intégrée dans une organisation étendue, Caritas Internationalis, qui est une confédération internationale de toutes les Caritas du monde.  Actuellement, la Caritas Rwanda œuvre dans tout le pays à travers les Caritas diocésaines, Caritas paroissiales, Caritas des Centrales et les Caritas des Communautés Ecclésiales de Base.

Mission de la Caritas Rwanda

La Caritas Rwanda vise à créer une communauté de personnes qui respectent la dignité humaine dans laquelle chaque être humain a été créé, la dignité privée par la discrimination, l'extrême pauvreté, les maladies et l'injustice. La Caritas aide les personnes vulnérables à travers ses œuvres socio-caritatives, les initiatives dans les domaines de santé et de développement. Toutes ces activités sont basées sur la charité.

Valeurs de la Caritas Rwanda  

Dignité des êtres humains;

Solidarité

Service

Subsidiarité et partenariat

Compassion

Espérance

Egalité

Intendance

Objectifs-clés de la Caritas Rwanda

Fournir un soin particulier aux personnes vulnérables sans distinction aucune;

Construire un être humain bien complet ;

Soutenir les contributions des bénéficiaires ;

Promouvoir le partenariat;

Assurer un bon service;

Développer les activités durables.

A BRIEF OVERVIEW

Rwanda was established in 1960 by Catholic Bishops of Rwanda. It was officially recognized as a non-profit organization by the ministerial order nr 499/08 in 1962, and became a non-governmental organization according to the law no 06/2012 of 17/02/2012 governing the management and governance of religion-based institutions in Rwanda. Since 1965, Caritas Rwanda was integrated in an extended Caritas Organization known as, Caritas Internationalis, which is an international confederation of all Caritas organizations in the world. At the moment Caritas Rwanda is operating countrywide through Diocesan Caritas, Parish Caritas, sub-parish and Small Christian Communities’ Caritas.

Caritas Rwanda’s Vision and Mission

The Vision of Caritas Rwanda is to achieve a society that provides human dignity in which every human being was created; the dignity deprived by discrimination, extreme poverty, sickness and injustice. Caritas assist the vulnerable through its socio-welfare activities, health and development initiatives. All these activities are based on Charity.

Caritas Rwanda’s values:  

Human Dignity

Solidarity

Service

Subsidiarity and partnership

Compassion

Hope

Equity

Stewardship

Caritas Rwanda Key objectives

To provide a particular  care to the vulnerable without any discrimination;

To achieve an integral human being ;

To support beneficiaries ‘contribution ;

To promote partnership;

To ensure quality service;

To promote sustainable activities.

 

 

Partenaires

Video

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 1

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 2

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 3

 

Journée de lutte contre la malnutrition et de promotion de l’hygiène et de l’assainissement à Ruhango

Mercredi 12 septembre 2018, le district de Ruhango et les partenaires de l’USAID dans  le programme “CHAIN” - Community Health and Improved Nutrition – (Santé Communautaire et Nutrition Améliorée) ont organisé à Kinazi une “Journée de la Nutrition” consistant à lutter contre la malnutrition, assurer la sécurité alimentaire et promouvoir l’hygiène et l’assainissement dans ce district de la province du Sud estimé parmi les plus affectés par le retard de croissance des enfants, avec un taux de 41 % pour une moyenne nationale de 38 % (voir Rwanda Demographic and Health Survey 2014-2015).

A cette cérémonie ont participé Mme Alphonsine Mukangenzi, la Vice-maire du district de Ruhango chargée des Affaires sociales; M. Philibert Nema, Spécialiste du WASH (Water, Sanitation and Hygiene) au sein du National ECD Program; M. Evode Micomyiza, Coordinateur pour la Caritas Rwanda du projet USAID Gikuriro; M. Callixte Kanyamibwa, chargé de la Nutrition au sein du projet Caritas Rwanda USAID Gimbuka; les représentants de autres partenaires de l’USAID dans le programme CHAIN oeuvrant dans le dictrict de Ruhango, notamment Isuku iwacu et COCOF, et la population locale.

Les invités ont d’abord visité l’exposition des innovations et des produits utilisés dans le cadre de l’hygiène et de l’assainissement, notamment les chaises-toilettes pour les personnes handicapées, le matériel de protection des latrines et de lavage des mains, et les produits agricoles servant dans l’amélioration de l’état nutritionnel tels que les champignons, les amarrantes et les patates douces à chair orange riches en vitamine A, avant de procéder à la distribution des repas aux petits enfants et des chèvres octroyées par le projet USAID Gimbuka à quelques femmes choisies parmi les plus vulnérables.

Les interventions faites à cette occasion ont expliqué les conséquences négatives et désastreuses de la malnutrition sur l’évolution somatique et intellectuelle de l’enfant et l’importance de l’observation de l’alimentation saine de l’enfant pendant les 1000 premiers jours, c’est-à-dire pendant la grossesse et de 0 à 24 mois. En effet, selon le Médecin-Directeur de l’hôpital de Ruhango, si l’enfant est victime de marasme jusqu’à l’âge de 2 ans, il y a un grand risque qu’il le reste toute sa vie.

Pour M. Callixte Kanyamibwa du projet USAID Gimbuka, il est recommandé de nourrir exclusivement les enfants avec le lait maternel jusqu’à six mois, ensuite allier le lait maternel avec une alimentation saine appropriée jusqu’à deux ans, bien que rien n’interdit aux mères de poursuivre l’allaitement de leurs enfants au-delà de cet âge.

Quant à M. Philibert Nema du NECDP, l’impératif n’est plus de réduire la malnutrition, mais de l’éradiquer définitivement au Rwanda. Il est, a-t-il souligné, absurde que le district de Ruhango, qui produit toute une gamme de produits agricoles (arachide, haricot, manioc, patates, fruits et légumes), soit repertorié parmi les plus malnutris. C’est pourquoi M. Philibert Nema a demandé aux hommes de Ruhango de changer de mentalité et de collaborer avec leurs femmes dans la lutte contre la malnutrition de leurs enfants.

De son côté, la Vice-maire de Ruhango a également abondé dans le même sens et a exhorté les hommes de participer activement aux “soirées des parents” et de ne pas les laisser aux seules femmes, car c’est là qu’ils apprennent et débattent sur les problèmes concernant leurs ménages en général et en particulier la lutte contre la malnutrition de leurs enfants. Elle a par ailleurs appelé la population à remettre en vigueur leurs petits jardins potagers familiaux en cette période pluvieuse et à la souscription à la mutuelle de santé.

                                                Aloys MUNDERE

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Sur Twitter

Sur Facebook