Get Adobe Flash player

UN BREF APERÇU

La Caritas Rwanda a été créée en 1960. Contenu par les Évêques Catholiques du Rwanda. Elle a été officiellement reconnue comme une organisation sans but lucratif par l’arrêté ministériel n° 499/08 en 1962, et est devenue une Organisation non gouvernementale conformément à la loi no 06/2012 du 17/02/2012 déterminant la gestion et la gouvernance des institutions basées sur les religions au Rwanda. Depuis 1965, Caritas Rwanda a été intégrée dans une organisation étendue, Caritas Internationalis, qui est une confédération internationale de toutes les Caritas du monde.  Actuellement, la Caritas Rwanda œuvre dans tout le pays à travers les Caritas diocésaines, Caritas paroissiales, Caritas des Centrales et les Caritas des Communautés Ecclésiales de Base.

Mission de la Caritas Rwanda

La Caritas Rwanda vise à créer une communauté de personnes qui respectent la dignité humaine dans laquelle chaque être humain a été créé, la dignité privée par la discrimination, l'extrême pauvreté, les maladies et l'injustice. La Caritas aide les personnes vulnérables à travers ses œuvres socio-caritatives, les initiatives dans les domaines de santé et de développement. Toutes ces activités sont basées sur la charité.

Valeurs de la Caritas Rwanda  

Dignité des êtres humains;

Solidarité

Service

Subsidiarité et partenariat

Compassion

Espérance

Egalité

Intendance

Objectifs-clés de la Caritas Rwanda

Fournir un soin particulier aux personnes vulnérables sans distinction aucune;

Construire un être humain bien complet ;

Soutenir les contributions des bénéficiaires ;

Promouvoir le partenariat;

Assurer un bon service;

Développer les activités durables.

A BRIEF OVERVIEW

Rwanda was established in 1960 by Catholic Bishops of Rwanda. It was officially recognized as a non-profit organization by the ministerial order nr 499/08 in 1962, and became a non-governmental organization according to the law no 06/2012 of 17/02/2012 governing the management and governance of religion-based institutions in Rwanda. Since 1965, Caritas Rwanda was integrated in an extended Caritas Organization known as, Caritas Internationalis, which is an international confederation of all Caritas organizations in the world. At the moment Caritas Rwanda is operating countrywide through Diocesan Caritas, Parish Caritas, sub-parish and Small Christian Communities’ Caritas.

Caritas Rwanda’s Vision and Mission

The Vision of Caritas Rwanda is to achieve a society that provides human dignity in which every human being was created; the dignity deprived by discrimination, extreme poverty, sickness and injustice. Caritas assist the vulnerable through its socio-welfare activities, health and development initiatives. All these activities are based on Charity.

Caritas Rwanda’s values:  

Human Dignity

Solidarity

Service

Subsidiarity and partnership

Compassion

Hope

Equity

Stewardship

Caritas Rwanda Key objectives

To provide a particular  care to the vulnerable without any discrimination;

To achieve an integral human being ;

To support beneficiaries ‘contribution ;

To promote partnership;

To ensure quality service;

To promote sustainable activities.

 

 

Partenaires

Video

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 1

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 2

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 3

 

Faire justice à la planification familiale naturelle

Vendredi 8 décembre 2017, Mgr Antoine Kambanda, Evêque de Kibungo et Président de la Commission Episcopale pour la Famille, a présidé, à l’hôtel Marasa Umubano de Kigali, une réunion des partenaires et intervenants dans le programme de Planification Familiale Naturelle (PFN) au Rwanda, parmi ceux-ci se trouvant, pour l’Eglise Catholique au Rwanda, la Caritas Rwanda et le Service National d’Action Familiale.

Le ministère de la Santé était représenté par Dr Félix Senzoga et Dr. Joël Serucaca,, respectivement Directeur de la Santé Maternelle et Infantile, et Chargé du Planning Familial; la Caritas Rwanda par l’Abbé Yves Sewadata, Secrétaire Général Adjoint et Dr Prince Bosco Kanani, Chef du Département Santé de Caritas Rwanda; la Commission Episcopale pour la Famille par son Secréraire, l’Abbé Casimir Uwumukiza; l’Institut de Santé Reproductive de l’Université de Georgetown (IRH) par Dr Lauren Van Enk, Chargée du Programme pour le Rwanda, et Mme Marie Mukabatsinda de l’IRH Rwanda;

la Caritas diocésaine de Kigali par son Directeur, l’Abbé Donatien Twizeyumuremyi. Ont également participé à cette réunion, les curés de certaines paroisses de l’archidiocèse de Kigali et du diocèse de Kibungo, les titulaires des Formations Sanitaires Agréées de l’Eglise Catholique dans l’archidiocèse de Kigali, certains agents de la Caritas Rwanda et du Service National d’Action Familiale, ainsi que quelques volontaires du PFN et des couples témoins pratiquant le PFN.

Dans son intervention, Dr Senzoga Félix s’est félicité de la bonne collaboration entre l’Eglise Catholique et le Gouvernement du Rwanda dans plusieurs domains et avec le ministère de la Santé en particulier. Pour le Dr Senzoga, il n’y a pas de divergence entre la politique du gouvernement et la doctrine de l’Eglise Catholique en matière de planning familial, mais la complémentarité.

Pour sa part, Mgr Antoine Kambanda s’est félicité de cette collaboration qui se manifeste en particulier dans le domaine de la protection de la famille. Il a, à ce sujet, rappelé que la XIVème Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Evêques (2014-2015) avait pour thème “la vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain”, car la famille constitue l’Eglise primaire au sein de laquelle s’opère la première évangélisation. “C’est dans la famille que l’enfant apprend à connaître Dieu et à prier”, a-t-il dit. Or, comme l’a constaté le Forum national de concertation de décembre 2016, au moment où règne la sécurité partout au Rwanda, c’est au sein des familles que l’insécurité s’est installée, a-t-il fait entendre.

Mgr Antoine Kambanda a indiqué la planification familiale constituait l’un des principaux problèmes auxquels la famille est aujourd’hui confrontée, car elle concerne la mission que Dieu a confiée à la famille constituée par un homme et une femme mariés. “Nous nous félicitons de la collaboration avec le gouvernement pour que notre rôle, en tant qu’Eglise Catholique, puisse davantage se manifester afin que les deux parties s’occupent davantage de  la famille, a ajouté Mgr Antoine Kambanda. 

La réunion s’est ensuite poursuivie par des exposés, notamment sur “la doctrine de l’Eglise Catholique en matière de planification familiale”par l’Abbé Casimir Uwumukiza; “la situation de la planification familiale dans le monde comme résultats de l’action des organisations basées sur la religion” par Dr Lauren Van Enk; “la situation actuelle de la planification familiale au Rwanda” par Dr Joël Serucaca, “les résultats du projet de planification familiale naturelle de Caritas Rwanda (Umuryango Uboneye)” par Dr Prince Bosco Kanani; et “les résultats du projet de planification familiale naturelle de l’Action Familiale au Rwanda (Turengere ubuzima bw’ababyeyi n’abana) par M. Nsengiyumva Désiré. Ces deux derniers projets ont été financés par l’IRH de l’Université Georgetown.

Parmi les recommandations formulées au terme de cette réunion, on pourrait retenir que toutes réclamaient de considerer prioritairement l’entité “famille” comme acteur incontournable dans la planification familiale, de faire justice à la planification familiale naturelle que l’on qualifie faussement d’archaïque, et d’accorder à la planification familiale naturelle les mêmes considérations que les méthodes artificielles, y compris sur le plan du financement. Le rôle incontournable des curés des paroisses dans la promotion de la planification familiale naturelle a été aussi reconnu et encouragé.

                                                                Aloys MUNDERE

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Sur Twitter

Sur Facebook