Get Adobe Flash player

UN BREF APERÇU

La Caritas Rwanda a été créée en 1960. Contenu par les Évêques Catholiques du Rwanda. Elle a été officiellement reconnue comme une organisation sans but lucratif par l’arrêté ministériel n° 499/08 en 1962, et est devenue une Organisation non gouvernementale conformément à la loi no 06/2012 du 17/02/2012 déterminant la gestion et la gouvernance des institutions basées sur les religions au Rwanda. Depuis 1965, Caritas Rwanda a été intégrée dans une organisation étendue, Caritas Internationalis, qui est une confédération internationale de toutes les Caritas du monde.  Actuellement, la Caritas Rwanda œuvre dans tout le pays à travers les Caritas diocésaines, Caritas paroissiales, Caritas des Centrales et les Caritas des Communautés Ecclésiales de Base.

Mission de la Caritas Rwanda

La Caritas Rwanda vise à créer une communauté de personnes qui respectent la dignité humaine dans laquelle chaque être humain a été créé, la dignité privée par la discrimination, l'extrême pauvreté, les maladies et l'injustice. La Caritas aide les personnes vulnérables à travers ses œuvres socio-caritatives, les initiatives dans les domaines de santé et de développement. Toutes ces activités sont basées sur la charité.

Valeurs de la Caritas Rwanda  

Dignité des êtres humains;

Solidarité

Service

Subsidiarité et partenariat

Compassion

Espérance

Egalité

Intendance

Objectifs-clés de la Caritas Rwanda

Fournir un soin particulier aux personnes vulnérables sans distinction aucune;

Construire un être humain bien complet ;

Soutenir les contributions des bénéficiaires ;

Promouvoir le partenariat;

Assurer un bon service;

Développer les activités durables.

A BRIEF OVERVIEW

Rwanda was established in 1960 by Catholic Bishops of Rwanda. It was officially recognized as a non-profit organization by the ministerial order nr 499/08 in 1962, and became a non-governmental organization according to the law no 06/2012 of 17/02/2012 governing the management and governance of religion-based institutions in Rwanda. Since 1965, Caritas Rwanda was integrated in an extended Caritas Organization known as, Caritas Internationalis, which is an international confederation of all Caritas organizations in the world. At the moment Caritas Rwanda is operating countrywide through Diocesan Caritas, Parish Caritas, sub-parish and Small Christian Communities’ Caritas.

Caritas Rwanda’s Vision and Mission

The Vision of Caritas Rwanda is to achieve a society that provides human dignity in which every human being was created; the dignity deprived by discrimination, extreme poverty, sickness and injustice. Caritas assist the vulnerable through its socio-welfare activities, health and development initiatives. All these activities are based on Charity.

Caritas Rwanda’s values:  

Human Dignity

Solidarity

Service

Subsidiarity and partnership

Compassion

Hope

Equity

Stewardship

Caritas Rwanda Key objectives

To provide a particular  care to the vulnerable without any discrimination;

To achieve an integral human being ;

To support beneficiaries ‘contribution ;

To promote partnership;

To ensure quality service;

To promote sustainable activities.

 

 

Partenaires

Video

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 1

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 2

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 3

 

Formation du Staff de Caritas Rwanda sur divers aspects du “Management” avec l’appui du programme « Voice for Change Partnership

Dans le cadre du programme « Voice for Change Partnership (V4CP)», la Caritas Rwanda organise, en partenariat avec la SNV, une ONG néerlandaise, une formation de son staff sur quelques aspects du Management, notamment sur le “Management  et le stress”, le “Business model canvas”, et le “Leadership”. Les deux premières formations ont eu lieu respectivement en dates du  14 aout 2017 et 4 septembre 2017 tandis que la troisième reste à être organisée. Ces formations sont assurées par M. Jan Willem Eggink, un expert néerlandais en la matière. A l’issue de la formation sur le 2ème thème, celui-ci nous a accordé l’interview suivante :

Q/ Voulez-vous nous dire qui vous êtes et le but de cette formation ?

R/ Je suis Jan Willem Eggink, je suis Néerlandais. Je suis ici au Rwanda avec ma femme, ensemble nous avons une entreprise “Three Mountains Learning Advisors”. Nous sommes ici depuis deux ans pour établir une entreprise locale au niveau de “E-learning”, c’est-à-dire une formation en ligne. Comme une deuxième activité, nous faisons aussi le “Coaching” en Management, facilitation de grands ateliers, parce que nous faisons cela depuis bien longtemps. Le “E-learning” est encore nouveau ici au Rwanda.

Pour la présente formation, nous avons été recrutés par la SNV pour appuyer des organisations locales dans leur “Plaidoyer” et développement organisationnel dans le cadre de son programme “Voice for Change Partnership (V4CP)”. C’est dans ce cadre qu’on a proposé quelques petites formations sur des sujets qui peuvent aider ces organisations à se développer.

Q/ Et pourquoi avoir visé la Caritas Rwanda pour ce type de formation ?

R/ Il faut bien savoir que le programme “Voice for change Partnership” est en principe un programme pour aider les organisations de mieux faire le plaidoyer-lobbying et d’intégrer le plaidoyer-lobbying dans leurs activités. Mais on s’est rendu compte que l’on pouvait renforcer les organisations pour faire plus le plaidoyer-lobbying, mais qu’il est aussi nécessaire de renforcer ces organisations en général parce que les organisations fortes sont plus reconnues et sont plus entendues dans leur plaidoyer-lobbying. Or le renforcement des organisations est aussi un but de ce programme “Voice for Change Partnership”. Et, comme Caritas Rwanda a été sélectionnée parmi les six organisations locales pour ce programme, on a aussi offert la facilitation de quelques formations pour le renforcement organisationnel.

Pour le moment, nous envisageons d’assurer trois petites formations : la première sur le “Management du stress” parce que, aujourd’hui avec les “dates limites fixées pour l’accomplissement des activités et de rapportage (deadlines)”, il y a beaucoup de stress pour beaucoup de gens. On a fait une journée de formation sur “Comment mieux gérer le stress”.  La deuxième est une petite formation pour introduire un outil d’auto-évaluation au niveau du modèle de business qu’on utilise. Ce “Business model canvas”, c’est-à-dire un canevas pour analyser le modèle de business qu’on utilise, ce qui permet de voir ses activités avec les lunettes d’un entrepreneur, comme si l’on était un entrepreneur. Ce qui rend des perspectives intéressantes parce que l’on met beaucoup plus d’accent sur les résultats concrets et, au niveau de la compétitivité, sur l’efficacité. Dans ce modèle, on analyse toutes ses activités, ses ressources, ses partenaires, ses relations avec les clients, etc. Finalement, il y aura aussi une troisième formation sur le “Leadership”.

Q/ Puisque la formation est de très courte durée, ne craignez-vous pas que la matière soit aussi très vite oubliée s’il n’y a pas de suivi ?

R/ En principe, moi je suis affecté comme “Coach” de l’organisation pendant plusieurs années. Je suis donc là et j’ai des entretiens réguliers avec les gens dans l’organisation. C’est à eux de dire les problèmes qu’ils rencontrent. Le “Coach” n’a pas des idées à imposer, mais plutôt il réagit aux questions que le “Coaché” exprime. Si le “Coaché” ne pose pas de question, alors il n’y a rien à “coacher”. 

Aloys MUNDERE

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Sur Twitter

Sur Facebook