Get Adobe Flash player

UN BREF APERÇU

La Caritas Rwanda a été créée en 1960. Contenu par les Évêques Catholiques du Rwanda. Elle a été officiellement reconnue comme une organisation sans but lucratif par l’arrêté ministériel n° 499/08 en 1962, et est devenue une Organisation non gouvernementale conformément à la loi no 06/2012 du 17/02/2012 déterminant la gestion et la gouvernance des institutions basées sur les religions au Rwanda. Depuis 1965, Caritas Rwanda a été intégrée dans une organisation étendue, Caritas Internationalis, qui est une confédération internationale de toutes les Caritas du monde.  Actuellement, la Caritas Rwanda œuvre dans tout le pays à travers les Caritas diocésaines, Caritas paroissiales, Caritas des Centrales et les Caritas des Communautés Ecclésiales de Base.

Mission de la Caritas Rwanda

La Caritas Rwanda vise à créer une communauté de personnes qui respectent la dignité humaine dans laquelle chaque être humain a été créé, la dignité privée par la discrimination, l'extrême pauvreté, les maladies et l'injustice. La Caritas aide les personnes vulnérables à travers ses œuvres socio-caritatives, les initiatives dans les domaines de santé et de développement. Toutes ces activités sont basées sur la charité.

Valeurs de la Caritas Rwanda  

Dignité des êtres humains;

Solidarité

Service

Subsidiarité et partenariat

Compassion

Espérance

Egalité

Intendance

Objectifs-clés de la Caritas Rwanda

Fournir un soin particulier aux personnes vulnérables sans distinction aucune;

Construire un être humain bien complet ;

Soutenir les contributions des bénéficiaires ;

Promouvoir le partenariat;

Assurer un bon service;

Développer les activités durables.

A BRIEF OVERVIEW

Rwanda was established in 1960 by Catholic Bishops of Rwanda. It was officially recognized as a non-profit organization by the ministerial order nr 499/08 in 1962, and became a non-governmental organization according to the law no 06/2012 of 17/02/2012 governing the management and governance of religion-based institutions in Rwanda. Since 1965, Caritas Rwanda was integrated in an extended Caritas Organization known as, Caritas Internationalis, which is an international confederation of all Caritas organizations in the world. At the moment Caritas Rwanda is operating countrywide through Diocesan Caritas, Parish Caritas, sub-parish and Small Christian Communities’ Caritas.

Caritas Rwanda’s Vision and Mission

The Vision of Caritas Rwanda is to achieve a society that provides human dignity in which every human being was created; the dignity deprived by discrimination, extreme poverty, sickness and injustice. Caritas assist the vulnerable through its socio-welfare activities, health and development initiatives. All these activities are based on Charity.

Caritas Rwanda’s values:  

Human Dignity

Solidarity

Service

Subsidiarity and partnership

Compassion

Hope

Equity

Stewardship

Caritas Rwanda Key objectives

To provide a particular  care to the vulnerable without any discrimination;

To achieve an integral human being ;

To support beneficiaries ‘contribution ;

To promote partnership;

To ensure quality service;

To promote sustainable activities.

 

 

Partenaires

Video

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 1

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 2

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 3

 

Réunion de l’Assemblée Générale ordinaire de la Caritas Rwanda 2017

L’Assemblée Générale de la Caritas...

Lire la suite...
Campagne de lutte contre la malnutrition et promotion de l’hygiène et de l’assainissement

Du 29 mai au 02 juin 2017, la Caritas Rwanda a...

Lire la suite...

Réunion de l’Assemblée Générale ordinaire de la Caritas Rwanda 2017

L’Assemblée Générale de la Caritas Rwanda s’est réunie du 06 au 07 mars 2017 à Mbare/ Kabgayi sous la présidence de S.E. Mgr Anaclet MWUMVANEZA, Evêque du Diocèse de Nyundo et 1er Vice-président au Conseil d’Administration de la Caritas Rwanda.  Le Président de la Caritas Rwanda, Mgr Thaddée NTIHINYURWA, Archevêque de Kigali, était en déplacement à l’étranger.

A cette Assemblée Générale ont aussi participé les Evêques suivants: S.E. Mgr Smaragde MBONYINTEGE, Evêque de Kabgayi, S.E. Mgr Servilien NZAKAMWITA, Evêque de Byumba, S.E. Mgr Vincent HAROLIMANA, Evêque de Ruhengeri, S.E. Mgr Antoine KAMBANDA, Evêque de Kibungo et S.E. Mgr Célestin HAKIZIMANA, Evêque de Gikongoro. Y ont également participé le Secrétaire Général de la Conférence Episcopale du Rwanda, le Secrétaire Général de Caritas Rwanda, les Directeurs des Caritas diocésaines, les responsables des départements de la Caritas Rwanda et les délégués des assemblées des Caritas diocésaines. Le Chargé d’Affaires a.i à la Nonciature Apostolique, l’Abbé Antons PRIKULIS, a participé à la séance d’ouverture et y a prononcé un mot de salutation très remarqué.

Après le mot de bienvenue, le Secrétaire Général de la Caritas Rwanda a expliqué le cadre institutionnel de cette Assemblée Générale qui est, selon les statuts, l’organe suprême l’institution.

S.E Mgr Anaclet MWUMVANEZA a ensuite prononcé son mot d’ouverture dans lequel il a recommandé la prière pour le Président de la Caritas Rwanda, S.E Mgr Thaddée NTIHINYURWA, parti pour les soins médicaux à l’étranger. Il a ensuite remercié le Représentant de la Nonciature Apostolique qui, malgré ses lourdes tâches, a pu répondre a pu répondre à l’invitation. S.E Mgr Anaclet MWUMVANEZA a expliqué que cette Assemblée Générale allait s’atteler à améliorer la collaboration entre la Caritas nationale et les Caritas diocésaines pour un meilleur accomplissement de leur mission.

Prenant à son tour la parole, le Représentant de la Nonciature a adressé ses salutations cordiales aux responsables et au personnel de la Caritas Rwanda et a fait savoir que “le Saint-Père, le Pape François, invite l’Église tout entière à se soulever contre l’exclusion sociale des plus faibles et à travailler pour leur intégration dans la société... Cela nous fait comprendre que la mission des diverses Caritas nationales est fondamentale ainsi que leur rôle spécifique dans l’Église. En effet, elles ne sont pas des agences sociales, mais des organismes ecclésiaux qui participent à la mission de l’Église.

Le Magistère du Pape François et son exemple nous enseignent que les œuvres caritatives et sociales de l’Église Catholique ne consistent pas en des activités optionnelles ou marginales mais, bien au contraire, qu’elles sont une dimension fondamentale de la mission de l’Église, a-t-il indiqué. Nous savons que la Caritas est un service que rend l’Église Catholique, qui a pour mission de faire rayonner la charité chrétienne par la mise en œuvre d’une solidarité concrète entre tous, au Rwanda et dans le monde. Il est donc important que nous nous engagions à côté des hommes, des femmes, et des enfants vivant des situations de pauvreté, pour lutter contre les causes de la pauvreté et de l’exclusion. Il faut donc, que nous promouvions le développement de la personne humaine dans toutes ses dimensions, a-t-il ajouté.

La communion ecclésiale effective exige l’information, la communication, la coordination et la collaboration.

L’information : faire connaître aux autres tout ce qui se fait dans le domaine caritatif est très important, pour l’Institution elle-même, pour la communauté et pour l’Église. Quand on est toujours transparent, honnête et juste, l’information est alors  libre et vraie.

La communication : quand la communication entre l’Institution nationale et les différentes organisations diocésaines est accessible et ouverte, alors  le travail devient plus fluide, plus clair et surement plus efficace.

La coordination et la collaboration : la mission de l’Eglise est une mission de communion ; l’expression  « communion ecclésiale » signifie qu’on partage avec les frères dans la foi tout ce qui se réalise au niveau de la tâche commune pour construire ensemble le Règne de Dieu, un Règne de justice, de paix et d’amour. Favoriser la collaboration et la coordination signifie : exploiter au maximum les énergies et les services qui sont offerts, soit pour donner des réponses appropriées et continues vis-à-vis les exigences des gens, soit pour mettre à la disposition des autres ses propres charismes, ses capacités, ses expériences  avec la conviction que l’on travaille pour le bien commun et au nom de l’Église catholique, a tenu à expliciter le Représentant de la Nonciature.

Après la séance d’ouverture, les travaux de l’Assemblée Générale se sont essentiellement penchés sur l’examen des rapports annuels d’activités pour l’année 2016 et les plans opérationnels pour l’année 2017 des quatre départements de la Caritas Rwanda, à savoir le Département Administratif et Financier, le Département des Œuvres Socio-Caritatives, le Département Santé et le Département de Développement.

Au terme des deux jours de travaux, les participants à l’Assemblée Générale ont adopté les recommandations suivantes :

A  la CEPR de:

  1. Poursuivre le renforcement de la synergie entre les Commissions Episcopales de la CEPR œuvrant dans les domaines sociaux et la Caritas à tous les niveaux;
  2. Mettre sur pied une équipe technique en matière de santé pouvant informer et proposer des solutions aux problèmes communautaires pour assurer une meilleure collaboration entre l’Eglise Catholique et le MINISANTE;
  3. Mettre sur pied une commission incluant les commissions épiscopales : SNEC, Jeunesse, Famille, Laïcs, pour élaborer et mettre en application une stratégie pastorale sur la défense de la vie, la protection de la famille et la protection des valeurs morales auprès des jeunes.

 A  la Caritas Rwanda  de:

  1. Poursuivre l’étude devant clarifier les relations  entre la Caritas au niveau national et les Caritas au niveau diocésain à présenter à la CEPR;
  2. Suivre et clarifier la situation de la Librairie Caritas et en informer la CEPR;
  3. Poursuivre les efforts d’autofinancement ;
  4. Explorer les opportunités de collecte de fonds pour l’assistance aux vulnérables;
  5. Améliorer le système d’information et de communication avec les Caritas diocésaines sur les activités des projets à réaliser dans les diocèses;
  6. Analyser les nouvelles orientations du MINISANTE et leurs conséquences sur les vies humaines et en informer la CEPR pour le plaidoyer;
  7. Approcher les autorités du MINISANTE pour le respect et la mise en application de la Convention entre le Ministère de la Santé et les organisations non gouvernementales ayant les FOSA ;
  8. Renforcer le plaidoyer et la conscientisation en faveur de la planification familiale naturelle auprès du Gouvernement et des autres intervenants en matière de PF;
  9. Renforcer la collaboration entre la Caritas Rwanda, le SNAF et la Commission de la famille en général en matière de la promotion de la PFN;
  10. Faire ressortir la part des fonds propres et les sources d’autofinancement en cours et à venir dans les rapports et les planifications annuels.


Aux  Caritas diocésaines de:

  1. Poursuivre les efforts d’autofinancement ;
  2. Organiser une rencontre d’échange sur les rapports d’activités des Caritas diocésaines sous la présidence de l’Evêque avant de les envoyer à la Caritas Rwanda pour compilation et présentation à l’AG;
  3. Etablir et échanger avec la Caritas Rwanda les listes des volontaires (bénévoles) à tous les niveaux pour une meilleure coordination, le renforcement des capacités et le rapportage de leurs interventions;
  4. Collaborer avec la Caritas Rwanda pour rendre opérationnelle la base de données de la Famille Caritas Rwanda;
  5. Approcher davantage les communautés et les congrégations religieuses dans l’élaboration et la transmission des rapports sur les réalisations en matière des œuvres socio-caritatives;
  6. Poursuivre la sensibilisation à l’esprit Caritas à tous les niveaux, spécialement pour les jeunes dans les écoles;
  7. Faire ressortir la part des fonds propres et les sources d’autofinancement en cours et à venir dans les rapports et les planifications annuels;
  8. Mettre davantage d’efforts dans la promotion et le renforcement des groupes d’épargne et de crédits au sein de la communauté;
  9. Renforcer la sensibilisation de la communauté sur les opportunités dans le domaine de l’irrigation à l’échelle familiale et coopérative pour faire face aux conséquences des aléas climatiques;
  10. Poursuivre les efforts de bonne gestion des ressources des FOSA de l’Eglise Catholique pour faire face aux contraintes budgétaires;
  11. S’impliquer davantage auprès des communautés pour la promotion des œuvres de charité pendant les temps forts de l’Eglise;
  12. Sensibiliser les agents pastoraux (prêtres, religieux, religieuses, laïcs) pour un engagement plus ferme auprès de la famille.

Aloys MUNDERE

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Sur Twitter

Sur Facebook